Souvenir d'un 1er mai militant au Noirmont

J’affirmais en 2010 que nous vivions une époque fabuleuse où tout était possible,
le meilleur comme le pire !

Aujourd’hui encore, de nature optimiste, je suis convaincue du fait que le Jura a de belles et prometteuses cartes à jouer. Toutefois, je constate aussi une volonté de jouer avec les peurs des personnes, de simplifier les enjeux et de chercher des boucs émissaires. Dès lors la solidarité, la responsabilité individuelle et collective et l’ouverture doivent demeurer de véritables aiguillons contre l’indifférence, l’exclusion, l’arrogance ou le repli sur soi.

S’impliquer, résister, s’engager, rendre compte, se remettre en question, se poser des questions utiles, militer, discuter, écouter débattre, sont autant d’actes citoyens pour contribuer à ce que le Jura soit un canton progressiste. Un salaire et un travail décents pour les femmes et les hommes, une école et une formation de qualité orientées sur l’égalité des chances, un accès aux soins, une aide sociale orientée vers l’insertion, un environnement préservé, un soutien accru à la vie associative, tant sur le plan culturel que sportif….sont autant de valeurs qui me tiennent à cœur, des valeurs de gauche que le parti socialiste défend avec fidélité et conviction. J’en suis fière.

Cette prochaine législature sera l’occasion de prendre un vrai rendez-vous fraternelle avec Moutier et sa couronne. L’opportunité d’agrandir et d’enrichir la communauté jurassienne est à saisir !

> Bienvenue ! <